* Dans ma bibliothèque : Moi aussi je voulais l’emporter

Ce que j’aime, chez Julie Delporte, c’est que ses livres sont des échos et des miroirs : de mes questions et de mes doutes, de mes craintes et de mes angoisses, de mes désirs et de mes joies, de mes paradoxes et de mes contradictions, de mes hésitations et de mes résolutions, en particulier en tant que jeune femme qui invente son métier et sa vie. C’est aussi que ni son dessin, vif et brut, ni ses mots, simples et clairs, ne prétendent à quoi que ce soit, sinon à dire avec justesse et franchise une expérience, la sienne, à la fois unique et partagée.

J’en sors apaisée et réconfortée, encouragée et ravigotée, les mains pleines de de grain à moudre et à semer.

Aux éditons Pow-Pow : Journal (2020) et Moi aussi je voulais l’emporter (2017)

Laisser un commentaire