Services

Et si vous (re)deveniez le Sujet, l’Auteur/Autrice et l’Acteur/Actrice de votre vie ?

Et si vous osiez habiter votre singularité et devenir le Poète/la Poétesse de votre vie ?

Et si vous (re)peupliez votre imaginaire et exploriez vos mondes intérieurs ?

Comment ? Par le pouvoir des mots et des histoires : les vôtres et celles des livres.

Mon histoire   

Le jour où j’ai appris à lire, où je suis tombée en lecture comme on tombe en amour, mais pour m’élever, ma vie  a changé. Elle était terne, étriquée, bornée, sans fantaisie ni créativité, à l’image d’une éducation que nous sommes beaucoup à avoir reçue, et d’une atmosphère familiale tout aussi grise. Grâce aux livres, ma vie, s’est ouverte et agrandie ; elle a pris texture et consistance, couleur et saveur, ampleur et sens. En tout cas, ma vie intérieure.

Les livres m’ont ouvert les yeux, l’esprit et le cœur. Ils m’ont nourrie et inspirée, parce qu’ils parlaient de moi, des autres et du monde.

Ils m’ont révélée à moi-même et transformée, lentement mais sûrement. Je peux même dire qu’ils m’ont sauvée.

Un jour, pourtant, je suis tombée tout court – j’étais assez bancale, pour tout dire ! Je m’étais perdue et oubliée ; j’étais en veille, en pointillés, entre parenthèses. J’avais perdu le goût et l’envie, le sens et le but. Comme beaucoup d’entre nous, j’exerçais un métier qui ne me convenait pas, qui me minait même, et je me sentais obligée, coincée, prisonnière. C’était et j’étais aussi le résultat de mon éducation : sans confiance en moi et en la vie, traînant une vieille mélancolie poisseuse, j’envisageais la vie d’une façon qui ne donne pas du tout envie de la vivre – tout un fatras de croyances commençant toutes par  » il faut  » ou  » il ne faut pas  » : être raisonnable et rationnel, ne pas rêver, faire ce qu’on doit, faire ce qui se fait, ne pas croire qu’on peut vivre d’une passion, blablabla. J’ai fini par être obligée de faire quelque chose – dépression, insomnie presque totale. Alors je me suis mise en chemin , clopin-clopant, cahin-caha. Les livres m’ont aidée, mais pas seulement : je me suis adressée à des gens qui m’ont écoutée et entendue, guidée et conseillée, portée et encouragée.

Avec eux, il a falIu ouvrir les fenêtres, sortir les portes de leurs gonds, sortir tout court. Il a fallu défricher et débroussailler mes terres et me mettre en marche loin des sentiers balisés. Il a fallu me laisser ébranler, chambouler, retourner. Il a fallu arracher mes œillères, briser mes carcans, déchirer mes voiles.

C’est ce que j’ai fait, continue et continuerai de faire – avec des gens, avec des livres et avec Au Verbe Clair.

Avec eux, j’ai compris mille choses, notamment que pour changer et avancer, rien n’était plus puissant, plus nécessaire, que l’écoute active et  le questionnement d’un Autre, quel qu’il soit, que la parole vive qui se déploie dans une relation, que ce que l’Autre apporte … d’autre ! C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui d’être cet Autre pour vous, dans dans un accompagnement singulier et engagé.

Ce que nous y ferons ? Nous partirons en quête et en exploration, pour que vous (re)deveniez le sujet, l’auteur/autrice et l’acteur/actrice de votre vie.  Pour vous façonner et vous transformer, et oser habiter votre singularité

Pour repeupler votre imaginaire et réenchanter votre existence. Pour prendre soin : de ce qui vibre et palpite, gronde et grince, se fane et se s’effiloche … à l’intérieur de vous. De ce que, peut-être, vous négligez, oubliez, enfouissez, faute de temps, d’attention, de place. 

De ce qui est intime, profond, essentiel : de votre être.

 Mon bagage

Dans mes valises, mon expérience d’humaine, et les difficultés que j’ai surmontées ou que je suis en train de dépasser. Des livres : romans, récits, poésies, contes, essais, albums, romans graphiques … Des études de lettres et quelques années à enseigner le français et la littérature en secondaire. Des formations : à la bibliothérapie, auprès d’Aurélie Raymond et surtout de Régine Detambel. Au récit de vie au CPS-Histoires de vie de l’U.C.L. A l’animation d’ateliers d’écriture et à la lecture vivante. Des ateliers : autour du conte, de « Flow Game », de journal créatif … Enfin, la pratique de l’écriture en atelier et dans mes carnets.  

Tout cela pour être une meilleure lectrice, pour devenir passeuse et accoucheuse, ravaudeuse et raviveuse.                                                                                                      

Delphine